Les promesses de gain du CETA sont de pures chimères 29/11/16

INTERVENTION I En Commission Emploi et affaires sociales le 29 novembre 2016 lors du débat sur le CETA

Les promesses de gains du CETA, comme du TAFTA, en matière d’emplois et de cohésion sociale en Europe, sont de pures chimères.

La vérité, c’est que ce Traité de libre-échange ne fera qu’accentuer les dérives d’une mondialisation que nous avons déjà du mal à maîtriser, avec la clef des destructions d’emplois, une baisse des salaires et finalement, une augmentation des inégalités. On le voit bien aujourd’hui avec le détachement des travailleurs, mettre la charrue avant les bœufs ne sert à rien !

Ce n’est pas un hasard si aujourd’hui des deux côtés de l’Atlantique, la société civile européenne et canadienne n’en veut pas. Ecoutons l’appel  des ONG et syndicats qui réclament le rejet du CETA. Respectons aussi la mobilisation citoyenne qui refuse de se voir imposer une politique d’un autre âge.

 

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be