Robotique et intelligence artificielle Le principe de précaution doit guider l'encadrement de la robotique et accompagner son essor  16/02/17

COMMUNIQUE I Avec Claude Turmes sur l'adotption du rapport sur les civils des robots 

Le Parlement européen a voté aujourd’hui un rapport (1) adressant des recommandations à la Commission sur les règles de droit civil et les aspects éthiques de la robotique.

Ce rapport recommande une législation intégrant un registre des robots et les principes de la responsabilité civile pour les dommages qu’ils pourraient occasionner. Il aborde également l'impact de la robotique sur la santé, l'emploi, les transports et la vie privée.  

Réaction de Claude TURMES, Membre Verts-ALE de la Commission de l’industrie :

"Le Parlement européen s’est penché sur le problème de la mise en place d’un cadre éthique et  juridique spécifique au développement et à l'utilisation de robots intelligents.  La Commission européenne doit agir rapidement pour les encadrer.  La robotisation a un impact toujours plus grand sur l’emploi. Les robots sont également largement utilisés dans le domaine de la santé, des soins aux personnes âgées. Les voitures autonomes et les drones connaissent aussi un essor remarquable.

Il est par conséquent urgent pour nos sociétés de savoir comment traiter, notamment, la question de la responsabilité civile dans les cas où des robots seraient impliqués dans des accidents. Les normes actuelles doivent être adaptées aux nouveaux problèmes que posent la robotique et l’intelligence artificielle.

Il est par ailleurs nécessaire de prendre en considération,  dès le début, les principes de la protection des données et de précaution. »

 

Réaction de Karima DELLI, Présidente de la Commission des transports:

 « Le rapport ne va malheureusement pas suffisamment loin au sujet de l'impact social et économique de la robotisation. En particulier sur l'emploi et sur nos systèmes de sécurité sociale. Les enjeux sont donc colossaux. Dans la mesure où il est également question de choix de société, le débat public, le plus ouvert possible, est incontournable.

Nous avons pris du retard au regard de ces technologies qui concernent pourtant tous les citoyens. Les robots peuvent à la fois rendre leur vie plus pratique mais également constituer une menace pour leurs emplois.

Le domaine des transports est, par ailleurs, particulièrement concerné. Le principe de précaution doit guider l'encadrement de la robotique et accompagner son essor. »

(1) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2017-0005+0+DOC+XML+V0//EN

 

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be