Lyon-Turin : Il existe une solution alternative qui permet un report modal rapide et des économies!  27/09/17

COMMUNIQUE I En prévision du Sommet franco-italien du 27 septembre 2017
 
Alors qu'un sommet franco-italien se tient aujourd'hui à Lyon, Karima Delli, députée européenne, réaffirme son opposition au projet de tunnel ferroviaire Lyon-Turin :
"Alors que le Gouvernement a lancé la semaine dernière les Assises de la mobilité, initiant le projet de révolutionner nos politiques de Transports, poursuivre ce projet qui est un non sens économique et écologique serait un très mauvais signal. D'autant plus que la solution alternative - la rénovation de la ligne du Mont-Cenis - n'a jamais réellement été étudiée par les autorités. 
Je voudrais insister sur un point simple : le projet actuel n'est pas financé! De l'argent européen a été engagé alors que les coûts ont été largement sous-évalués. 
Le 31 mai dernier, la Cour des Comptes s'alarmait sur « la montée en puissance d’un grand projet très coûteux pour les finances publiques et dont la pertinence n’est toujours pas établie ». Et relevait : "l’absence de rentabilité socioéconomique et les incertitudes quant à son coût et son financement."
Alors que le Gouvernement français veut remettre à plat les financements des infrastructures, doit on continuer à aller dans le mur? 
 
Le développement du fret ferroviaire est primordial pour nous permettre de sortir du "tout routier" et de lutter contre la pollution de l'air mais pourquoi dépenser 26 milliards d'euros alors qu'il existe une ligne existante - celle du Mont-Cenis- qui pourrait être adaptée et rénovée pour bien moins! Le fléau de la pollution de l'air ne nous permet pas d'attendre encore 15 ans, il faut mettre des camions sur des trains dès demain. Et c'est possible avec la ligne existante! 

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be