Brexit & Transports : l'inquiétude et l'incertitude  22/11/17

COMPTE-RENDU I Audition sur l'impact du Brexit sur le secteur routier terrestre (routier & ferroviaire)

"Qu'ils soient irlandais, britanniques ou continentaux, les sentiments qui dominent chez les transporteurs face au Brexit sont l'inquiétude et l'incertitude. D'un côté, le rétablissement des frontières extérieures aura des effets prévisibles sur l'augmentation des charges administratives des transporteurs, sur les temps de contrôle et la congestion des camions au passage des douanes. De l'autre, il existe encore de nombreuses inconnues sur le coût des tarifs douaniers, les normes sociales pour les travailleurs, qui devront sûrement être formulées dans un accord commercial futur entre le Royaume Uni et l'UE. Certaines catégories de transporteurs semblent cependant être plus exposées à l'ensemble de ces risques. C'est le cas des PME irlandaises, qui devront traverser quatre frontières avant d'arriver en Europe continentale. 

Si le secteur ferroviaire partage l'ensemble des inquiétudes sur le passage contraignant des frontières, il a montré que ces problèmes seraient décuplés au franchissement du tunnel sous la Manche. Sans oublier la question des normes techniques communes, des filières de construction et de la R&D ferroviaire qui ont été largement européanisées jusque-là." 

Toutefois, il a aussi été évoqué une opportunité d'aller vers davantage de fret ferroviaire. Les autoroutes ferroviaires étant considérées comme des solutions pertinentes pour éviter la congestion à l'entrée du tunnel sous la Manche et pour relancer le secteur du fret, qui ne compte que pour 10% des marchandises transportées en France par exemple.

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be