Réforme de l'EASA : le secteur doit s'adapter notamment à l'arrivée des drones 12/06/18

COMMUNIQUE I Suite à l'adoption de l'accord final sur la réforme de l'Agence européenne de sécurité aérienne le 12 juin 2018 en session plénière à Strasbourg

Nous avons, en Europe, l’un des espaces aériens les plus performants du monde en matière de sécurité. C’est grâce à l’EASA et à l’harmonisation européenne des normes de l’aviation civile, que l’on doit au Ciel Unique européen !

Mais l’aérien est un secteur en mutation, qui doit s’adapter.
D’un côté, des mutations technologiques : avec l’arrivée en masse des drones. Les verts avaient demandé un contrôle des drones dès 250 grammes, une immatriculation européenne et un permis de conduire pour tous les utilisateurs. Nous avons obtenu moins, mais les catégories de drones les plus dangereuses semblent au moins être bien encadrées. Désormais, nous resterons très vigilants sur les actes délégués à venir, pour bien nous assurer qu'on aura une gestion du trafic aérien des drones qui soit sûre à 100% et sans nuisances !

De l’autre, l’aérien vit des mutations sociales : ce secteur est très exposé aux emplois précaires, tant dans ses modèles low-costs que les compagnies régulières. Nous dénonçons depuis longtemps certaines pratiques autorisées en Europe comme les contrats à 0 heure, le pay-to-fly et les statuts de faux indépendants. La législation reconnaît enfin le lien entre sécurité et conditions sociales des travailleurs de l’aérien, pour que plus jamais un drame comme celui de la Germanwings ne puisse arriver.

Nous vivons aussi une accélération du trafic : +50% d’ici 2030, et multplication par 3 en 2050. Les prévisions montrent une immense croissance du secteur, complètement incompatible avec les objectifs des accords de Paris. Malheureusement, les accords de l’OACI de septembre 2017 ont failli à donner au secteur aérien mondial des objectifs de réduction compatibles avec les -40% de CO2. Mais, au moins, en Europe, nous avons doté l’EASA de la compétence environnementale, pour que des progrès soient faits sur l’allègement des matériaux, l’utilisation d’agrocarburants (propres) et l’électrification des trajets au sol

Pour toutes ces raisons, nous voterons pour l’accord trouvé en trilogue sur la révision de l’EASA.

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be