Pour le droit de vote dès 16 ans ! 11/09/12

Aujourd'hui marque le lancement d'une campagne interne au sein du Parlement européen, pour le voir adopter une position officielle réclamant le droit de vote dès l'âge de 16 ans dans chacun des Etats de l'Union européenne, ainsi que le développement de l'éducation civique. Ainsi, je suis signataire de cette "Déclaration écrite", aux côtés de quatre collègues eurodéputés de tendances politiques diverses. Elle doit être signée par une majorité absolue des députés européens d'ici au 13 décembre 2012.

Au delà de cet objectif institutionnel, qui annonce une campagne de conviction et de pédagogie difficile dans une enceinte aussi conservatrice que le Parlement européen, notre objectif est de lancer un débat dans la société. En effet, nous sommes associés dans notre démarche au Forum européen de la jeunesse, une association sans but lucratif. Le Forum a lancé un site Internet de soutien à la campagne, et a mis sur pied un vaste plan de mobilisation qui verra des associations de jeunesse s'activer partout en Europe.

Si notre campagne ne débouchera dans le meilleur des cas que sur un texte officiel mais non-contraignant, le Conseil, la Commission européenne et des parlements des Etats membres seront invités à réagir et feront le cas échéant des propositions.

Au niveau de l'UE, il n'y a aucun positionnement politique officiel, ni débat en cours. Notre initiative est donc sans précédent. En revanche, le Conseil de l'Europe, chargé de veiller au respect des droits de l'Homme en Europe, a voté une résolution en juin 2011 appelant ses Etats membres à abaisser l'âge minimal pour accéder au droit de vote à 16 ans. Par ailleurs, le droit de vote à 16 ans est en vigueur en Autriche, dans plusieurs régions allemandes et dans plusieurs cantons suisses. Les Croates peuvent aussi voter dès 16 ans s’ils ont un emploi à temps plein.

Pourquoi donner le droit de vote aux jeunes entre 16 et 18 ans ? Tout d'abord, parce qu'il existe aujourd'hui un déséquilibre entre les devoirs qui pèsent sur les jeunes dès l'âge de 16 ans, et leurs droits, dont le droit de vote est l'un des plus fondamentaux. Ainsi, dans la plupart des pays européens, dont la France, les jeunes de 16 à 18 ans payent des impôts et des cotisations sociales lorsqu'ils travaillent, ils participent aux élections professionnelles, ils peuvent être entendus par la justice et condamnés pénalement (Voir le comparatif européen dans cette étude du Sénat)

Je pense aussi que cela permettra d'améliorer la participation démocratique des citoyens européens. Ainsi, les études scientifiques montrent la corrélation entre précocité et durée de la participation électorale. Faire confiance aux jeunes, en leur permettant de jouir du droit de vote, mais aussi en développant en parallèle l'éducation civique, permettrait donc de les responsabiliser face à leur responsabilité de citoyen, bref, à en faire des citoyens mieux informés et plus actifs.

Finalement, alors que l'influence des seniors dans la société va croissante, du fait du renversement démographique, il ne paraît pas inopportun de revivifier le dialogue intergénérationnel en rapprochant les jeunes de leurs aînés et en les associant aux décisions qui engagent notre société pour les décennies futures. La future réforme du financement de notre protection sociale en est un exemple flagrant.

A tous les esprits chagrins qui dénonceront un prétendu "manque de discernement politique", ou un "manque d'intérêt pour la politique" des jeunes de 16 à 18 ans, je leur demanderais simplement de réfléchir à l'exceptionnel engagement de la jeunesse, dont nous avons été témoins ces dernières années, aux quatre coins de l'Europe : Mouvement des Indignés, lutte contre le Contrat Première Embauche ou contre la réforme des Universités... Désormais, les jeunes sont donc bien des acteurs et non plus des spectateurs, il est grand temps de faire entendre leur voix.


Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be