Hongrie : Viktor Orban doit être remis à sa place une bonne foi pour toute. 26/04/17

COMMUNIQUE I A l'occasion du débat sur la situation en Hongrie, en présence de Viktor Orban, le 26 avril 2017 en mini-plénière à Bruxelles.

Mercredi 26 avril le Parlement européen réuni en mini-session à Bruxelles a débattu de la situation en Hongrie en présence du Premier Ministre Viktor Orban, après la promulgation de nouvelles lois liberticides (détention systématique de migrants, loi contre les universités non-européennes et projet d'encadrement du financement "étranger" des ONG). Le Premier Ministre Viktor Orban, sûr de sa toute puissance, s'est invité lors de ce débat.  

Pour Karima Delli, députée européenne EELV :

« La Hongrie a voulu appartenir à l’espace européen. De ce fait, elle a des droits et des devoirs, comme l’obligation claire de respecter les traités qu’elle a ratifiés en opposition avec les pratiques autoritaires et anti-démocratiques de l’ultra-conservateur Viktor Orban. Chaque fois qu’il s’attaque aux migrants, aux universités ou à la société civile, quand il interdit l’occupation de l’espace public aux personnes sans domicile fixe, ou quand il limite la liberté de la presse ou les droits de l’opposition politique, Monsieur Orban se livre à une violation grave et flagrante des valeurs européennes. Ce mauvais feuilleton n’a que trop duré ! Les procédures d’infraction de la Commission ne suffisent plus. La réponse de l’Europe doit être unanime et ferme en actionnant des moyens de sanctions. Le patrimoine commun européen fondé sur le droit et la garantie collective des droits fondamentaux ne se négocie pas. Aussi, il est impératif que les membres du PPE prennent leurs responsabilités en rappelant à l’ordre les amis d’Orban (membres du Fidesz) sous peine de les exclure de leur groupe au Parlement. Ils ont l'occasion de le faire en soutenant la possibilité d'activer l'article 7 du Traité de Lisbonne pour la protection de l'état de droit.

La question n’est pas de savoir si la Hongrie a sa place au sein de l’UE comme on l’entend parfois, mais bien de poser des limites strictes à son dirigeant. »

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be