Rencontre Macron / Juncker : La survie de l’Europe passe par la lutte contre le dumping social 25/05/17

COMMUNIQUE I En prévision de la visite du Président français à Jean-Claude Juncker, Président de la Commission le 25 mai 2017

Après avoir posé les premières pierres du nouveau couple franco-allemand lors de son récent voyage à Berlin, le Président français doit désormais exposer ses vues européennes au Président de la Commission européenne. Ces déplacements sont décisifs car ils pourraient poser les fondations du futur de l’Europe, sujet qui soulève bien des questions ces derniers mois.

Seulement, avant de pouvoir relancer le projet européen, il faut le sauver. En l'occurrence, Emmanuel Macron n'a pas d'autre choix que de tenter de sauver le continent de la concurrence déloyale qui le gangrène depuis plusieurs années, en dressant les Européens les uns contre les autres, avec les conséquences économiques, sociales et désormais politiques que l'on sait. Car le dumping social, notamment dans les transports, fait des ravages en matière d’emploi, elle nuit aux conditions de travail des salariés et nourrit la colère.

Face aux dangers du populisme et au risque de délitement, le Président Macron doit mettre tout son poids dans la balance pour répondre au besoin des citoyens d'une Europe qui les protège réellement.

Ainsi, il est crucial que Jean-Claude Juncker comprenne que la lutte contre le dumping social est une urgence absolue : au-delà des beaux discours, nous attendons des gages sur le plan social. Non pas pour aller dans le sens d’intérêts nationaux portés par la France, mais pour le bien de l’Europe toute entière. Si cette Commission est celle ‘de la dernière chance’, selon les mots de Monsieur Juncker, le quinquennat d'Emmanuel Macron pourrait, en cas d'échec à faire respecter les règles européennes en vigueur, être le dernier arrêt avant le pire.

Après le choc du Brexit, nous avons une obligation de résultats quant à la ‘refondation historique’ de l’Europe qu'Emmanuel Macron et Angela Merkel appellent de leur vœux. Celle-ci passe par la mise en œuvre du principe ‘à travail égal, salaire égal, dans un même lieu’, en dépit de la pression des pays de l’Est, ou par la création d'une agence européenne chargée de faire respecter les règles dans le secteur du transport routier, devenu une véritable jungle sociale depuis une dizaine d'années. Telle est la ligne des pro-européens à laquelle aucun ne devrait déroger, à commencer par l’Allemagne qui s’est engagée au sein de l’Alliance du routier et qui est directement touchée par les ravages du dumping social dans le routier. 

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be