Nord : les plus démunis sous la menace du département 15/06/16

COMMUNIQUE I

Le mardi 14 juin, après un croisement des fichiers du Pôle Emploi et de la CAF, le Conseil départemental du Nord a déclaré vouloir retirer leur allocation aux bénéficiaires du RSA qui ne seraient pas inscrits à Pôle Emploi.

Karima Delli, députée européenne EELV du Nord-Ouest réagit : « la course aux économies ne peut justifier qu’on affaiblisse encore une fois les plus précaires, ceux qui perçoivent le Revenu de Solidarité Active.

La réalité de ces femmes et hommes, mais aussi de leurs familles, s'attache à subvenir aux besoins vitaux, de première nécessité et la difficulté à se saisir de tous les dispositifs complexes du retour à l'emploi. 

Dans le Nord, 14% des ménages ne perçoivent que le RSA contre 7% au niveau national. L’insertion par l'emploi est un vrai parcours du combattant dans un département en difficulté comme le Nord.

Ces femmes et hommes, en recherche d'emploi, se retrouvent à accepter des emplois de quelques heures par semaine, des emplois qui ne correspondent pas à leurs compétences ou à leur vie familiale...

 Les sanctions préconisées vont de l'avertissement à la suppression du RSA en passant par des sanctions financières. En effet, il est même prévu d'une réduction des 100€ des allocations. 

Au lieu de supprimer les allocations aux plus précaires, j’invite la région Hauts-de-France à réfléchir à l’expérimentation d’un revenu de base inconditionnel qui permettrait de lutter efficacement de lutter contre la pauvreté et surtout de permettre à tout à chacun de retrouver un peu de dignité, sans avoir à s’excuser d’être pauvre. 

Enfin, j'aurais aimé que les élus départementaux de la région réagissent avec autant de véhémence lorsque Xavier Bertrand s'augmente sur un budget départemental que lorsqu'il s'agit de stigmatiser les pauvres! »

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be